Photo

Portail   Meeting/rencard   Petites annonces   Chat   FAQ   Rechercher   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S'enregistrer
Connexion   Règlement
Réfection haut moteur sur Polo 1300 [Niv 3]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Golfoo.net, le forum des passionnés de VolksWagen. Index du Forum -> Faites le vous même
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Invité








MessagePosté le: Ven 15 Juil 2005, 07:38    Sujet du message: Réfection haut moteur sur Polo 1300 [Niv 3] Répondre en citant

Article réalisé par Fandemapolo concernant la réfection culasse de sa polo 1300 .

L'opération s'applique bien sur à d'autres moteurs , la marche a suivre est généralement la meme , sauf les organes qui diffèrent.


Voilà ma culasse et son collecteur d'échappement encore dessus délicatement déposée.

Et là on peut voir le très sale bloc moteur du 1043 cm3 HZ "dans son jus" après 212000 kms et 16 années de service ... Le calaminage n'est pas excessif mais les conduites d'eau sont très obstruées et entartrées.

Avant de s'occuper de la culasse voici la liste des différents élements lavés et/ou repeints ...
Le radiateur et son ventilateur électrique démonté , rincé à contre courant ( à l'aide d'un tuyau d'arrosage inséré dans la durite inférieure ) et nettoyé .

Le déflecteur d'air chaud poncé et peint (très bien cette peinture aluminium...) fixé au-dessus du collecteur d'échappement qui sert à réchauffer l'air dans la tubulure d'admission quand il fait trop froid.La pompe à essence (toute neuve) qui fonctionne grace à un excentrique sur l'arbre à cames.

Le collecteur d'échappement décapé à la brosse métallique (mes doigts aussi).Les conduits internes subissent le meme traitement ( çà a fumé noir comme un diesel !! ).

collecteur d'admission avec l'embase métal/caoutchouc du carbu neuve. C'est de la "pièce adaptable" de chez top wagen . Traduction : il faut vraiment adapter : J'ai du la découper à la meuleuse (sinon le papillon du carbu était bloqué à mi-course ) et percer un trou pour y fixer une patte métallique prélevée sur la vieille embase (sinon pas de support pour le cable d'accélerateur...

Tubulures polies à la dremel et papier de verre.

poulie de vilebrequin nettoyée et repeinte


Distributeur d'allumage et alternateur brossés au pétrole dans les moindres recoins

Boite à air nettoyée et couvercle (métal) poncé là ou il y avait de la rouille et repeint de la couleur d'origine.

Meme sort pour le couvre-culasse sauf que là ce n'est pas la couleur d'origine ... mais c'est beau non ?

De haut en bas : arbre à cames , poussoirs , et chapeaux de paliers d'arbres à cames démontés. Il faut défaire les écrous dans l'ordre indiqué dans la RTA et l'arbre est soulevé par les ressorts de soupapes.

La culasse sans l'arbre et les poussoirs.

Après nettoyage au pétrole et pinceau fin ...

Gros plan sur les chapeaux...

...et sur le pignon en bout d'arbre...

Voilà le lève-soupape dont je devais me servir. Mais manque de bol et malgré mon acharnement j'ai été trop con pour réussir à m'en servir : contrairement aux autres que j'avais déjà vu celui-çi est articulé et s'ouvre quand je force sur le ressort. DONC j'ai essayé de le modifier et de le bloquer dans la bonne position mais à force de m'énerver dessus maintenant il est foutu... DONC : système D :

Un gros serre-joint et un bout de tube scié dans sa longueur et çà marche nickel !!!

Avec une petite pince on peut ainsi saisir les deux demi-cones et sortir la coupelle et les deux ressorts intérieur et extérieur.


L'on peut alors sortir la soupape et virer les joints de queues de soupapes




Et voilà les 8 soupapes sorties avec ressorts , coupelles et demi-cones.

Y'a du boulot pour que ça brille hein ? La solution : perçeuse,papier de verre de différents grains et Scotch Brite et on décape doucement ( en faisant attention de ne pas rayer la queue ) la soupape ( et re-les doigts !!! ).


Les 8 soupapes et la culasse nettoyée et astiquée avec du papier de verre très fin trempé dans du pétrole. Elle n'est pas voilée et n'a pas besoin d'etre rectifiée . Vérification en posant un réglet perpendiculairement au plan de joint ( idem pour le bloc )et en essayant d'insérer une jauge de l'épaisseur limite donnée dans la RTA.

L'outil ultime : le rodoir de soupapes. On dépose la pate à roder sur le siège de la soupape et sur la portée , on lubrifie la queue de soupape , et on fait pivoter alternativement la soupape jusqu'à obtenir une couleur mate et uniforme.

Les photos sont floues mais on voit la différence de couleur :




Conduits de la culasse brossés et polis à la dremel ( admission et échappement ) et suppression de quelques bosses et surplus de matière génant l'écoulement des gaz.

Changement des joints de queues de soupapes en insérant le joint dans une clé à pipe de 11 ou 12 je sais plus ...

Remise en place des soupapes , des ressorts , des coupelles et des demi-conesdont on aperçoit bien le dessin sur la photo ...

Les poussoirs hydrauliques neufs ...


Poussoirs abondamment huilés en place + gros plan

Repose de l'arbre à cames avec un nouveau joint spi ....

Je change le contacteur de pression d'huile : c'est le genre de trucs dont j'aime etre sur ... Quand la pression est trop basse un buzzer retentit !!! Je ne sais toujours pas ou il est planqué mais quand il se met à gueuler c'est flippant ...

Repose du chapeau qui recouvre le joint spi ...

... et des autres ...
On voit mieux comme çà :




Serrage des chapeaux dans l'ordre ( centrage ) et au couple défini dans la RTA + joint du collecteur d'admission en place .



Repose du collecteur ( 8 boulons ) pret à recevoir le carbu



Repose de la pompe à essence avec un joint neuf sans oublier le crochet de levage qui s'intercalle entre les vis et la pompe ....



Repose du carbu qui est de toute évidence un échange standard récent acheté à pas cher dans une casse ...


Repose du ditributeur + joint neuf
La rayure qu'on voit est un repère que j'ai fait pour ne pas avoir à re- régler l'allumage ...


Ca devient sérieux .... nettoyage du bloc avec pétrole + papier de verre + parfois je l'avoue ... couteau !!! mais sans rayer j'ai fait gaffe . Il y avait des morceaux de l'ancien joint de culasse collés alors ... PUIS décalaminage des tetes de pistons en éffritant doucement la couche noire avec un tournevis émoussé de la main droite et en aspirant de la main gauche . Ultime précaution : un peu de graisse entre les alésages et les pistons pour éviter que des débris viennent se mettre dedans et tout rayer . Longue et fastidieuse étape surtout quand on fait çà dans la rue ....



Mise en place du nouveau joint ...



... et préparation des nouvelles vis de culasses qui s'étirent lors du serrage final : C'est pour çà qu'il faut les changer à chaque fois ...


On emmène l'ensemble à la voiture . Précisons qu'aucun piston n'est au point mort haut ( au point le + haut de sa course dans l'alésage ) et que l'on a inséré deux tiges du diamètre des vis de culasses dans les trous appropriés du bloc-moteur pour guider la pose de la culasse .

Voilà les vis de culasses sont posées ...


... on les approche à la main avec la douille torx 12 pans spéciale ....



... viennent ensuite les 3 phases de serrage : deux au couple ( 40 et 60 Nm )


... et une angulaire ( 180° )

Pose du joint de couvre-culasse sur les ergots ...

... et des joints du collecteur d ' échappement ...

... qui sera fixé avec de nouveaux boulons .

repose du boitier de calostat .

Repose des durites qui viennent faire se dilater le bilame à l'intérieur du starter automatique pour le couper lorsque la température est suffisante .

Repose du filtre à essence et des différents fils électriques du carbu ( étouffoir de ralenti , masses , etc ... )

Présentation du carter de distribution découpé par mes soins pour façiliter un hypothétique prochain démontage .

Rotation du pignon d'arbre à cames pour accéder au boulon de fixation de la plaque-carter .

Insertion de la nouvelle pompe à eau avec un nouveau joint ...

Nouveau calorstat , nouveau joint ( vous connaissez le refrain ... )

Mise en place de la fameuse courroie de distribution ...


Réglage de la tension par rotation de la pompe à eau sur elle-meme en y insérant un tournevis . Sur le brin le plus long de la courroie on doit pouvoir le vriller avec le pouce et l'index sans forcer de 90°
On remarque une petite encoche de la poulie de vilbrequin ( en bas )qui correspond à la patte intérieure droite du U en métal qui la surplombe ET un petit point blanc en bas de la poulie d'arbre cames ( en haut ) qui correspond avec une flèche-repère moulée dans le carter de distribution ... OUF !!!
Ce sont , vous vous en doutez , les repères de calage ...

On serre les trois vis de la pompe à eau ...

On repose le déflecteur d'air chaud tout propre ...

... la tete du ditributeur , les bougies , les fils de bougies ...

ca commence à avoir de la gueule ...


Repose de l'alternateur : 2 cables et deux vis , une inférieure et une supérieure . L'inférieure sert à regler la tension de la courroie ...
Et enfin :















C'est terminé !


Merci a Fandemapolo pour ce reportage détaillé
Revenir en haut de page
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Golfoo.net, le forum des passionnés de VolksWagen. Index du Forum -> Faites le vous même Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com